Désormais Midas, haït les richesses il n'aime plus que les champs et les bois. Adepte du dieu Pan( Dieu de la nature) son oreille n'est pas moins grossière. Pan à choisi le mont Tmole pour assouvrir sa passion: le pipeau. Il l'utilise pour amuser les loisirs des nymphes( accolytes de Pan, déesses associées à la nature). Il préfère son pipeau à la lyre, si bien qu'il défie le dieu Apollon lui même. Le dieu Tmole est choisi pour arbitre.Le concours commence, le pipeau charme les oreilles rustres de Midas mais c'est la lyre d'Appolon qui viendra à bout de celle de Tmole. Il est désigné vainqueur. Tout le monde applaudit sauf Midas qui  condamne ce jugement. Le dieu de Délos( Apollon )est outragé et transforme l'appareil auditif de Midas en oreille d'âne. Pour cacher son affront, il porte une tiare de pourpre . Nul n'est au courant de son infortune sauf l'esclave qui est chargé de lui couper les cheveux. Pour combler son besoin de parler, il creuse un trou dans la terre et dit ce que est arrivé à son roi. Mais bientôt on voit apparaitre des roseaux en cet endroit et lorsque'ils atteignirent leur taille adulte, quand le vent souffle, ils disent ces mots, le roi Midas  a des oreilles d'âne.