Les Métamorphoses d'Ovide

12 mars 2009

illustrations Io

Io_2

Zeus rencontrant Io et Inachus désespéré de ne plus revoir sa fille

Io_7

Zeus tranformé en nuage pour séduire Io

Io_4

Junon confiant Io,transformé en genisse,à Argus

Io_5

Mercure endormant Argus

Io

Mercure tuant Argus endormi

Posté par guillaume5 à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mars 2009

Vénus et Adonis - Par Céline et Gaël

M_AdonisAdonis est le fils de Myrrha, transformée en arbre à myrrhe par les dieux pour la sauver, et de Cinyras, roi de Paphos et père de Myrrha. Adonis naquit donc de l’écorce de sa mère et fut recueilli par Vénus qui la confia à Perséphone. Plus il vieillissait, plus il plaisait à Vénus. Il fut son plus grand amour.

Mais un jour qu’il chassait sur le mont Liban, Vénus s’éloigna sur son char pour aller à Chypre et Adonis chassait un sanglier.embleme_41 Il lui assena un coup avec sa lance, ce qui rendit l’animal fou et Adonis ayant peur, s’enfuit. Mais l’animal le rattrapa et l’empala à l’aide de ses défenses. Vénus fut interpellée par les cris de souffrance d’Adonis et fit rapidement demi-tour pour le rejoindre, mais quand elle arriva, celui-ci était déjà mort, baignant dans son sang. De ce sang, jaillirent des anémones. Vénus, désespérée demanda aux dieux des Enfers de lui permettre de le voir la moitié d’une année sur Terre et l’autre moitié, il irait aux Enfers.anemone

Posté par celinedehez à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Myrrha et Cinyras - Par Céline et Gaël

Virgil_Solis___Myrrha_CinyrasCinyras est le fils de Pygmalion et Galatée et le père de Myrrha et aussi, le roi de Paphos.

Celle-ci est amoureuse de lui et en a tellement honte qu’un jour, elle essaye d’en finir avec la vie. Mais sa nourrice arriva à temps et l’en empêcha. Myrrha lui fit part de sa honte, alors sa nourrice lui jura de l’aider et Myrrha réussit donc à rejoindre le lit de son père. Seulement après quelques nuits, Cinyras se rendit compte que la personne avec qui il partageait ces nuits était sa propre fille.myrrhachangeenarbremtamorphoselyon1557bernardsalomon Fou de rage, il voulut la tuer, mais celle-ci, enceinte, s’enfuit à travers les bois et implora les dieux de la bannir du monde des vivants et de celui des morts. Les dieux l’entendirent et la transformèrent en arbre à myrrhe. Adonis naquit alors de son écorce.Koeh_019

Posté par celinedehez à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pygmalion - Par Céline et Gaël

pygmalion2

Pygmalion était un sculpteur (ou roi) légendaire de Chypre, plus précisément d’Amathonte.

 Il était contre le mariage à cause de la mauvaise conduite des Propétides (femmes de Chypre). Il a donc décidé de rester seul toute sa vie. Mais il n’a pas tenu très longtemps. Car, un jour, il a confectionné une magnifique statue d’ivoire qui représentait une femme d’une beauté incroyable. Il l’a nommé Galatée et en est tombé follement amoureux.

Il la couvrait de baisers pleins d’amour et lui offrait beaucoup d’autres richesses, comme des bijoux ou tout simplement des fleurs. Mais alors que, sur l’île de Chypre, l’on fêtait la déesse Vénus (ou Aphrodite), Pygmalion lui porta des offrandes et fit le vœu d’avoir une épouse semblable à sa statue.

La déesse entendit sa prière et Pygmalion, étant rentré à sa demeure, embrassa son aimée qui, à sa surprise, était en train de prendre vie.pygmalion_gerome

Il remercia Vénus et épousa Galatée sous le regard attentif de la déesse. De leur union, ils reçurent un fils, Paphos (ou Paphus) et aussi, d’après certaines versions, une fille nommée Matharmé.

Posté par celinedehez à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2009

PeterPaulRubens_Jupiter_and_Callisto_1613_1_

Jupiter (qu'on reconnait a son aigle)

sous les traits de Diane sédit Callisto

Titien_Diane_Callisto_1_

Diane se fachant Callisto en voyant qu'elle est enceinte

image026_1_

La grande et la petite ourse

Posté par maximus01 à 19:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]



17 février 2009

Niobé.

                                                       niobe_4                        Niobé, femme du roi de Thèbes, du sang de dieu coulant dans ses veines, avait connu Arachné, appris son malheur mais n'avait pas retenu cette leçon qui convenait de s'abaisser devant les dieux.

      Niobé était surtout fière de sa nombreuse progéniture qui comptait sept garçons et sept filles. Et elle se préférait même à Latone. D'ailleurs, lorsqu'une prophétesse ordonna de prier la déesse, Niobé refusa de le faire, leur demandant plutôt de l'adorer, elle. Latone, gravement insultée, appelle ses enfants Apollon et Artémis (Diane) et ensemble, ils se rendent à Thèbes pour la venger. Là, ils tuent les sept fils de Niobé. Celle-ci demande d'abord pitié puis reprend sa fierté en ventant ses sept filles toujours en vie. Les dieux tuent alors aussi les filles.

      Niobé, restée seule se met à pleurer et son corps devient de pierre, les larmes seules continuants de couler.

niiiiiioooooooooooooooooob___________________________y

                                                                  

                                                                     Les dieux voulaient montrer par ces métamorphoses qu'ils étaient supérieurs à tout humain et qu'ils ne pouvaient être ni comparés ni nargués par ceux-ci.

Posté par OdileMarchand à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Arachné.

A0143La Lydienne Arachné était une tisserande qui se vantait de surpasser la déesse Pallas avec ses talents. Elle n’était pas connue par sa patrie ou ses aïeux, mais par son travail. Les gens, éblouis par son magnifique travail, la pensaient élève de Pallas, mais refusant d’être l’élève d’une immortelle, elle défia la déesse. La déesse, irritée, se déguisa en une vieille femme et essaya de convaincre Arachné d’être son élève. Après la réponse insolente de Arachné, Pallas se montra et le concours commença.

La déesse représenta sur son oeuvre le désaccord qu’elle a eu avec Neptune et autour, douze dieux qui regardent la scène ainsi que quatre métamorphoses par lesquelles certains dieux ont puni leurs rivaux. Arachné tissa Zeus et ses amantes avec à coté plusieurs divinités se métamorphosant pour séduire les humains dont ils tombaient amoureux.

Pallas ne trouvant rien à reprocher à l’oeuvre d’Arachné, déchira la toile de celle-ci et la frappa de sa navette. Arachné, desepérée par l’acte de la déesse, se pendit. Mais la déesse, émue lui renda la vie et la métamorphosa en araignée pour qu’elle transmette son châtiment d’âge en âge et que jamais elle ne s’arrête de tisser.

untitled

Posté par OdileMarchand à 20:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 février 2009

Les oreilles de Midas(XI,146-193)

Désormais Midas, haït les richesses il n'aime plus que les champs et les bois. Adepte du dieu Pan( Dieu de la nature) son oreille n'est pas moins grossière. Pan à choisi le mont Tmole pour assouvrir sa passion: le pipeau. Il l'utilise pour amuser les loisirs des nymphes( accolytes de Pan, déesses associées à la nature). Il préfère son pipeau à la lyre, si bien qu'il défie le dieu Apollon lui même. Le dieu Tmole est choisi pour arbitre.Le concours commence, le pipeau charme les oreilles rustres de Midas mais c'est la lyre d'Appolon qui viendra à bout de celle de Tmole. Il est désigné vainqueur. Tout le monde applaudit sauf Midas qui  condamne ce jugement. Le dieu de Délos( Apollon )est outragé et transforme l'appareil auditif de Midas en oreille d'âne. Pour cacher son affront, il porte une tiare de pourpre . Nul n'est au courant de son infortune sauf l'esclave qui est chargé de lui couper les cheveux. Pour combler son besoin de parler, il creuse un trou dans la terre et dit ce que est arrivé à son roi. Mais bientôt on voit apparaitre des roseaux en cet endroit et lorsque'ils atteignirent leur taille adulte, quand le vent souffle, ils disent ces mots, le roi Midas  a des oreilles d'âne.

Posté par Alexleboursouf à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Midas(XI,85-144)

Bacchus(ou Dionysos) en revenant des champs de Thrace visita le Tmole( mont situé en Lydie) suivi d'un cortège de Satyres( créatures ayant lers oreilles les jambes et la queue d'un cheval) et de Bacchantes(femmes nourrices de Bacchus vêtue de peau de tigre).Mais Silène(satyre et père adoptif de Bacchus) n'en fait pas partie. Ivre, des bergers le recueillent et le conduisent à Midas(prince de Phrygie) prince de ses régions. Il reconnait le satyre et ordonne que l'on organise une orgie pour son arrivée. Elle durera 10 jours et 10 nuits. Le 11 eme jour, Silène est reconduit à Bacchus. Ce dernier accorde un voeu au prince. Il lui demande que tout se qu'il touche se transforme en or. Une fois son voeu exaucé, Midas s'en va tester son nouveau pouvoir. Mais quand vint l'heure du repas,malheur à lui, même la nourriture se métamorphose en or et le voilà incapable de se restaurer. Il se trouve à la fois riche et misérable. Quand la faim et la soif devinrent insoutenables, il supplia Bacchus de lui ôter son pouvoir. Le dieu, indulgent, lui dit:"Rends toi dans le fleuve qui coule près de la ville de Sardes, remonte jusqu'à sa source et laves-y toi ton corps et ton crime". Aussitôt dit, aussitôt fait. Depuis L'or brille à la surface du cours d'eau et dans les champs qu'il irrigue.

Posté par Alexleboursouf à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2009

Résumé d'Io

Io, fille d'Inachus, a, un jour disparu alors qu'elle revenait du fleuve de son père car Jupiter en est tombé amoureux. Jupiter lui avait indiqué un chemin qu'il voulait qu'elle suive pour la séduire. La première réaction de celle-ci fut de fuir. Jupiter eu, pour finir, raison d'elle en se transformant en nuages pour la séduire.

Il la transforma ensuite en vache pour ne pas que Junon, sa femme, sache que son mari la trompait une fois de plus. Junon posa des questions à Jupiter a propos de cette vache. Celui-ci, pour éviter de dire la vérité, répondit que la vache était née de la terre. Puis, Junon demanda à Jupiter de lui donner la vache. Pour ne pas se trahir tout seul, il accepta. Elle donna donc la transformée à Argus, monstre ayant cent yeux dont deux seulement pouvaient dormir. Celui-ci laissa la vache « libre » la journée mais la nuit il l’enfermait et la ligotais. Il est impossible pour Io de s’exprimer depuis sa métamorphose. Io est désespérée, personne ne la reconnait : ni les naïades, ni son propre père. Malgré cela, elle attendrit son père et ses sœurs à sa façon. C’est alors qu’elle trouve le moyen de communiquer : grâce à ses pattes. Son père connait dorénavant le sort de sa fille. Mais Argus interrompt leurs retrouvailles et arrache Io des bras de son père. Jupiter ne supporte plus cette situation. Il fait donc appelle à Mercure pour tuer Argus. Pour descendre sur terre, Mercure emporte le caducée, son casque et ses ailes. Une fois sur terre, il laisse son casque et ses ailes et utilise son caducée pour rassembler un troupeau de chèvres pour approcher Argus, tout en jouant du chalumeau. Le monstre aux cent yeux fut rapidement séduit par la mélodie ; Mercure fut alors invité à continuer de jouer.

Mercure répondit que parmi les Hamadryades(Nymphe des bois qui naissait et mourait avec l'arbre dont la garde lui était confiée.), paraissait avec éclat une naïade (Divinité des rivières et des fontaines) que les nymphes appelaient Syrinx. Celle-ci avait échappée à la poursuite des Satyres et celle des dieux des bois et des campagnes. On aurait pu la prendre pour la fille de Latone. Ensuite le dieu Pan descendit du Lycée et lui adressa un discours...
Mercure expliqua comment la Nymphe avait fui par des sentiers difficiles et des rives sablonneuses du paisible Ladon; et que le fleuve avait arrêté sa course. Celle-ci demanda alors de l'aide aux naïades. Mais lorsqu'il voulu raconter la fin de l'aventure, il s'aperçut que tous les yeux d'Argus ont été vaincu par le sommeil. Ensuite il coupa la tête du monstre a l'aide de son glaive. Junon recueillit les yeux d'Argus et les plaça sur les plumes de l'oiseau qui lui est consacré.
La colère de la déesse augmenta et celle-ci chercha rapidement une vengeance. Io divagua alors dans tout l'univers. Une fois au bord du Nil, elle se plaint au près de Jupiter et lui supplie pour que tout s’arrête. Jupiter conjure son épouse de se laisser convaincre: « Cessez de craindre », dit-il, « dans l'avenir; Io ne sera plus pour vous un sujet d'alarmes ». Il promet et commande au Styx d'entendre ce serment.
La nymphe retrouva enfin sa forme de jeune femme: il ne lui reste que le blanc de sa métamorphose. Mais elle craint de parler car elle a peur de mugir encore. Et de sa bouche timide ne sort que des mots irréguliers. Io eu alors un enfant, un fils, avec Jupiter qui se nommait Epaphus.

Posté par nany151 à 21:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]



Fin »